Harmonie Aurélienne

FREJUS

HISTOIRE DE L'HARMONIE AURÉLIENNE

 

 

 C'est dans la grande mouvance de la création en France des "Orphéons", pendant la 3ème république (où la culture musicale populaire "Pour le peuple et Par le peuple" explose) que se crée en 1875 la "MUSIQUE MUNICIPALE" au pied de la cathédrale.

 

Il s'ensuit une histoire classique de toutes les harmonies de l'époque, avec ses périodes de doutes ou d'euphorie : de grands moments avec les concerts publics, des déplacements où l'amitié se crée et où le rire réjouit les musiciens.

 

Des drames aussi mettront à mal les harmonies, notamment les deux guerres qui perturberont les groupes dont beaucoup ne se relèveront pas.

 

Fréjus redémarrera en 1946 sous l'impulsion d'un pharmacien, Emile Garnier. Avec l'aide du premier magistrat de l'époque, Henri Giraud, la musique municipale de Fréjus vivra son âge d'or jusqu'à l'aube des années 60 avec son chef M. Couderc, jeune retraité de l'armée.

L'année 1954 fut particulièrement fastueuse avec ses 18 concerts joués par près de 90 musiciens (batterie fanfare comprise).

 

A la tête de ce grand ensemble musical, se succèderont durant 13 ans, Messieurs Audibert, Rousseau et Sudre. Ce dernier, au retour d'une répétition salle Riculphe, sera tragiquement emporté par les eaux déferlantes du barrage ruiné de Malpasset, le 2 décembre 1959.

 

A partir de cette date funeste, l'Harmonie restera en stand by, malgré un retour fugitif  dans les années 1965, 1966.

 

C'est en 1992 que la vie musicale reprend à Fréjus sous l'appellation de "PHILHARMONIE AURÉLIENNE" avec Jacques Murtas aux commandes.

Depuis février 2011, l'association a pris le nom de "HARMONIE AURÉLIENNE".

 

Aujourd'hui c'est avec David Tallent, Chef de musique de l'Harmonie Aurélienne, Directeur de l'école de musique de Lorgues, professeur de trompette aux écoles de Lorgues, Fréjus et Le Muy que se poursuit notre belle histoire.

 

Pierre Zacharie exerce actuellement la présidence de l'association.